Les voitures les plus fiables en 2019

A moins d’avoir un œil avisé, il n’est pas aisé de dire qu’un véhicule est fiable ou pas. En effet, de nombreux critères sont à prendre en compte en ce qui concerne la fiabilité d’une voiture. Alors que certains se basent sur la puissance du moteur, d’autres se pencheront davantage sur la consommation pour étudier la fiabilité d’un véhicule.

Top 10 des voitures fiables en 2019

Compte tenu des nombreux critères essentiels à la fiabilité d’une voiture, on peut distinguer 10 des voitures les plus fiables en 2019.

Toyota Prius III est la voiture la plus fiable de 2019

Les voitures les plus fiables en 2019

Honda CR-V : en 2ème position des voitures les plus fiables de 2019

La Honda CR-V au salon de l’auto de Paris 2018

Honda Civic : sur le podium

La Honda Civic Dynamic au salon de Barcelone 2019

Toyota Auris : en 4ème position

La nouvelle Toyota Auris Hybrid 2019 au Salon International de Genève

BMW X1 en 5ème position

Le BMW X1`: crossover urbain de BMW, présenté au Salon International de l’Auto à Genève en Mars 2019

Peugeot 2008 : 6ème

La Peugeot 2008 (sur cette photo c’est le modèle de 2016)

Alfa Roméo Giulietta : 7ème

Surement l’une des plus belles voitures dans cette liste des voitures les plus fiables de 2019 : l’Alfa Romeo (au Salon de l’auto de Belgrade en Serbie en Mars 2019)

Audi Q5 : 8ème position

Audi Q5 au Salon de l’Auto à Genève en 2019

BMW série 1 : 9ème position

La BMW Série 1 au salon de l’auto de Paris en 2019

Dacia Sandero complètent cette liste des 10 voitures les plus fiables de 2019

La Dacia Sandero au salon de Genève 2019

A quoi reconnaît-on une voiture fiable ?

Une voiture contenant plus de pièces est plus exposée à des risques de pannes. Avec les nouvelles générations d’automobile, on est plus enclin à des risques. Il ne faut cependant pas affirmer de sitôt que tous les nouveaux véhicules sont moins fiables que ceux de la précédente génération. Bien qu’issu d’une fabrication complexe, certaines voitures modernes peuvent être plus fiables que d’anciens modèles. En effet, tout se joue la plupart du temps au niveau de la conception. La compétence des ingénieurs ayant conçu cette voiture et les moyens dont ils ont disposés sont généralement engagés.

D’abord tester la fiabilité

Il n’est en principe pas conseillé de se procurer un véhicule récent, c’est-à-dire existant depuis moins de 2 ans. Toutefois, certains nouveaux modèles prennent en majorité les composantes de leur précédente version. Les toutes nouvelles voitures sur le marché du neuf n’ont en général pas été fiabilisé à 100% Ce n’est qu’après qu’elles soient lancées que leurs défaillances apparaissent aux yeux des ingénieurs. Il est préférable d’attendre le recyclage afin de profiter des différentes corrections qui sont finalement apportées aux autos. Il est évident que les modèles de voiture reprenant la mécanique d’anciennes voitures ne sont pas concernés.

Peut-on se fier aux voitures récentes ?

Les récentes expériences dans le domaine de l’automobile soulèvent quelques interrogations en ce qui concerne la fiabilité des nouvelles voitures. En effet, ces dernières donnent l’impression d’être bien moins résistantes que les anciens modèles. Une hypothèse qui tient bien la route compte tenu de l’objectif principal des constructeurs. Cet objectif qui n’est autre que de réaliser de meilleures marges bénéficiaires à la sortie de chaque génération de voitures. De ce fait, il est compréhensible de douter de la qualité des nouvelles pièces montées dans les récentes voitures. On accentue désormais les efforts considérables sur l’aspect extérieur des véhicules ; La raison en est que ce qu’il y a en dessous du capot est bien loin de ce qu’on avait autrefois.

Le risque avec l’électronique

L’avènement de l’électronique dans les voitures a été fortement salutaire. En effet, une voiture équipée de l’électronique confère de nombreux avantages à son propriétaire. Toutefois, plus l’électronique est présente dans une voiture, plus les risques de dysfonctionnement sont importants. On ne dira pas que l’électronique n’est pas fiable mais elle est installée par des programmeurs. Les programmeurs étant des hommes peuvent commettre des erreurs ou pas en fonction de leurs conditions de travail. Ainsi, si ce n’est pas la faute à un composant de l’électronique les pannes dans ce domaine relèvent généralement de l’erreur humaine. Lorsqu’une voiture rencontre un problème électronique c’est toute sa fiabilité qui est remise en cause.

Le carburant le plus fiable ?

Durant de nombreuses années, le diesel a été préféré à l’essence pour plusieurs raisons. Il était non seulement la référence de la fiabilité en matière de carburant mais faisait partie des arguments de vente des constructeurs. Plusieurs personnes fuyaient les moteurs à essence qui se détérioraient plus vite comparativement à ceux à diesel. Ainsi, les blocs diesel sont bien plus robustes et endurants face aux multiples contraintes à l’instar du taux de compression. C’est un argument qui en vaut la peine quand on constate que les vieux moteurs diesel fonctionnent toujours aussi bien. Le diesel doit par ailleurs son flamboyant succès commercial sa consommation qui est nettement inférieure à celle de l’essence. Les nouvelles améliorations et nouveaux gadgets apportés aux moteurs affectent négativement la fiabilité du diesel au détriment de l’essence.

Faut-il préférer une boîte automatique ?

Il est évident que la boîte automatique est depuis un moment déjà la plus fiable sur le marché. Elle a mis fin à un règne sans partage de la boîte manuelle qui n’est plus vraiment d’actualité. Cependant, les versions robotisées de que ce soit simple ou double embrayage peuvent  poser beaucoup de problèmes. Il est plus conseillé d’opter pour les boîtes à convertisseur et les CVT si la fiabilité est la priorité. Bien que la boîte automatique puisse être sujet à des pannes, elle reste pour le moins la plus fiable sur le marché.

Mise à l‘épreuve des nouvelles marques

Les marques qui ne sont pas encore bien connues sont obligées de faire des efforts dans le but de d’être plus fiables. Une nouvelle marque doit en effet faire ses preuves pour au fil des années acquérir une certaine notoriété. Les véhicules issus d’une nouvelle marque doivent en principe être très fiables. Toutefois, il faudra les apprécier avec recul car dans ce domaine, rien n’est garanti d’avance. Opter ainsi pour une belle voiture de nouvelle marque peut s’avérer être un bon choix en ce qui concerne la fiabilité. Attention tout de même à ne pas miser tous ses espoirs là-dessus.

Et les voitures électriques ?

En matière de fiabilité, les véhicules électriques sont à un tout autre niveau. Généralement très simple dans la conception, les voitures électriques ne souffrent pratiquement pas de soucis de fiabilité. Ainsi, elles limitent considérablement les risques auxquels sont exposés les autres modèles de voitures. Ce type de voiture est également bon marché mais n’est pas forcément l’engin le plus préféré des mécanos.

Pourquoi une grosse cylindrée ?

C’est loin d’être la pensée des nombreux conducteurs dans le monde, mais une voiture puissante peut être très fiable. Elle peut en tout cas l’être sur bien des aspects. Afin de répondre convenablement aux exigences en termes de puissance, les concepteurs doivent équiper l’engin des pièces de qualité. C’est le cas par exemple de la transmission généralement conçue pour résister à une plus puissante mécanique. En d’autres termes, les différents éléments utilisés pour ce genre de véhicules sont calibrés plus gros. Il est important de préciser que l’accent est mis uniquement sur certains aspects et non toute la voiture.

Reconnaître la fiabilité d’une voiture d’occasion

Alors qu’il n’est déjà pas évident de discerner une voiture fiable à l’état neuf, ça l’est encore moins en ce qui concerne les voitures d’occasion. Il faut remarquer dans un premier temps qu’un véhicule d’occasion ne bénéficie généralement d’aucune garantie. Dans un second temps, il a déjà été utilisé et donc a subi de l’usure. La fiabilité d’une automobile d’occasion dépend en grande partie de la personnalité de son propriétaire qui désire la céder. Il faut également tenir compte de l’environnement dans lequel la  voiture a le plus été utilisée. Dans un milieu urbain, il y a de fortes chances qu’elle s’abime plus vite. Le conducteur a probablement plus sollicité l’embrayage sans oublier que le moteur du véhicule a respiré un air moins propre. Par ailleurs, le refroidissement du moteur, en raison d’une faible vitesse moyenne, a probablement été moins bon. Il est préférable d’opter pour une voiture d’occasion sortant d’une campagne plutôt que d’une grande ville.

Les allemandes sont-elles les voitures les plus fiables en 2019 ?

Les voitures allemandes sont généralement précédées d’une belle réputation notamment à cause des moteurs diesel. Cependant, françaises ou allemandes, les voitures diesels depuis l’an 2000 peuvent rencontrer de véritables problèmes. Une étude menée sur les véhicules allemands montre qu’ils peuvent eux aussi souffrir de problèmes de fiabilité. Les marques allemandes sont même sur certains aspects bien en arrière.

Entretien et fiabilité vont de pair

Bien qu’on distingue les véhicules de par leur fiabilité dès la conception, n’importe quel véhicule peut être fiable s’il est bien entretenu. A moins qu’il existe un problème à la conception de la voiture, elle peut être efficace sur une longue durée si on en prend bien soin. En gros, il est question de veiller aux grains en remplaçant par exemple régulièrement les fluides et courroies. De nombreuses autres opérations de maintenance sont à prendre en compte pour assure un entretien convenable d’un véhicule. L’entretien d’une voiture implique également le respect de la mécanique. Les règles basiques de conduites d’un véhicule doivent en principe être respectées. Il faut par ailleurs veiller à respecter le temps de chauffe souvent négligé par la majorité des conducteurs. Cet aspect est essentiel afin d’éviter de vite user la mécanique de la voiture. L’utilisation de produit nettoyant est fortement conseillée. Il s’agit entre autres de « nettoyant injecteur » ou encore de « dispersant d’eau ». Ce nettoyage doit être en principe réalisé chaque 5000 ou 10000 km de parcours avec l’automobile.

Toutes les images de cet article proviennent de shutterstock.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *